Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ANDOLSHEIM le 6 avril 1857

Publié le par VALENTIN Christian

Patrick Gross vient de lever le voile de mystère qui recouvrait une des premières observations alsacienne d’ovni mentionnée dans les ouvrages ufologiques.

Pour rappel, voici ce que j’en dis dans « Mythes et Réalités des Phénomènes Aériens non Identifiés » paru en novembre 2012 :

« 1856, 6 avril. Colmar, France. Le Dr Dussort vit une « torpille » volante, noire, ronde à l‘une de ses extrémités, et pointue à l‘autre. L’objet émit un sifflement mélodieux en passant dans le ciel. »

Cette description figure dans l‘ouvrage « Les soucoupes volantes ont atterri » de Desmond Leslie et Georges Adamski (1) paru en 1954 (Traduction personnelle de l’édition américaine).

Elle prend place dans une chronologie d‘observations anciennes et d‘événements insolites fort intéressants, mais tous sans aucune référence ou indication de source, et ressort régulièrement depuis dans les ouvrages et revues spécialisés avec des erreurs de traduction, de légères variantes dans les termes ou dans le positionnement des guillemets.

Trouver cette information dans l‘ouvrage d‘un auteur britannique (la première partie de l‘ouvrage comprenant la chronologie est créditée à D. Leslie et non au contacté américain G. Adamski) paraît pour le moins curieux : comment ce phénomène local a pu traverser la Manche, puis l’Atlantique, pour nous revenir un siècle plus tard est un mystère en soi.

Dans ces conditions, il nous parait difficile d’accorder du crédit à cette histoire ; aussi avons-nous tenté d’en trouver la source.

Nous avons fouillé sans succès les périodiques disponibles de l‘époque pour retrouver trace de l‘événement et épluché, en pure perte, le recensement effectué à Colmar en 1858 pour tenter de dénicher un Dr Dussort.

Récemment, un ami féru d’histoire locale à qui j’avais confié mes difficultés dans cette recherche, m‘a rapporté un événement des plus curieux : au cours de ses propres recherches dans un domaine tout a fait étranger à celui qui nous occupe, ce collègue a trouvé sous la référence M54 des archives départementales du Haut-Rhin le brouillon d’une note manuscrite adressée le 9 avril 1859 par le cabinet du Préfet au maire d’Andolsheim. En voici les termes : « on assure qu’il est tombé il y a deux jours dans la banlieue d’Andolsheim, une aérolithe. S’il en était ainsi j’attacherais beaucoup d’importance à faire recueillir cet objet pour le musée de la ville de Colmar.

Je viens en conséquence vous prier de prêter à MM Dussourd et Hugot votre concours, à l’effet de retrouver et d’enlever, s’il y a lieu, l’objet xxx (illisible).»

Entre les deux phénomènes aériens, nous constatons une proximité dans les lieux, ainsi que dans la période de l’année. S’agit-il du même événement avec une erreur de trois ans presque jour pour jour ? La présence d’un dénommé Dussourd ne peut que renforcer le doute : s’agit-il d’une confusion entre deux événements ?

Par ailleurs, il se trouve que si nous n’avons pas trouvé de Dussort à Colmar, « l’annuaire des adresses du Haut et du Bas-Rhin » de 1860 mentionne la présence d‘un médecin militaire de 2ème classe du nom de Dussourt à l‘hôpital militaire de Colmar. (2)

D’autres recherches encore en cours viendront peut-être nous éclairer.

NOTES ET REFERENCES.

(1) « FLYING SAUCERS HAVE LANDED » Desmond Leslie et Georges Adamsky. New York :The British Book Centre. / London : Werner Laurie. 1954.

(2) ANNUAIRE DES ADRESSES DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE, DES PROFESSIONS ET DES ADMINISTRATIONS, DES DEPARTEMENTS DU HAUT ET DU BAS-RHIN. J. Scalabrinaux. J ; Noiriel. libraire-éditeur. Strasbourg 1860.

Sur son site « alsacat », Patrick Gross, suite à ses propres recherches, replace le phénomène à la bonne date du 6 avril 1857 et en refait magistralement l’historique en publiant plusieurs sources contemporaines de l’événement.

Quant à la note manuscrite adressée au maire d’Andolsheim par le cabinet du Préfet, il m’est évident, à postériori, d’avoir mal interprété le dernier chiffre de la date.

Les articles trouvés par Patrick Gross ne laissent aucun doute : ce qui a pendant des décennies été présenté comme un phénomène ufologique est une météorite dont la chute a pu être observée de près.

En voici la source originale parue dans le Glaneur du Haut-Rhin du dimanche 12 avril 1857.

LE GLANEUR DU HAUT RHIN du dimanche 12 avril 1857.
LE GLANEUR DU HAUT RHIN du dimanche 12 avril 1857.

LE GLANEUR DU HAUT RHIN du dimanche 12 avril 1857.

Commenter cet article